CINÉ-CLUB " Un monde parfait "

Le 09 mai 2019 à 19h00

Ciné-Club

" Le Voyage " - Un monde parfait - (Clint Eastwood)

Entrée libre - La Source

CINE CLUB : Nouveau cycle "Le Voyage"

En tant que tel, le voyage au cinéma est aussi vieux que le cinéma lui-męme. Ce genre a néanmoins été popularisé à la fin des années 60, sous la forme du road-movie. Cette expression est née au moment de la parution d’Easy Rider, de Dennis Hopper. Que les personnages laissent quelque chose en partant, ou qu’ils trouvent autre chose au bout du chemin, le film de voyage aborde souvent des questions liées aux libertés individuelles et sociales. 

Pour ce cycle du ciné-club du printemps, nous vous proposons trois films dont le voyage sera le fil conducteur. Très différents entre eux, ils n’en aborderont pas moins l’ensemble des codes inhérents à ce genre cinématographique. 

  • Mercredi 17 avril, 19h00 : Les fraises sauvages (Ingmar Bergman, 1957 – 1h30) La veille de la cérémonie qui doit honorer et célébrer sa longue carrière de médecin, le professeur Isak Borg fait un rêve étrange o il est confronté à sa propre mort. Le lendemain, il décide de partir en voiture à l'université de Lund en compagnie de Marianne, sa belle-fille. Durant le trajet, le vieux professeur fait le bilan d'une vie gâchée par l'égoïsme. Il revoit sa jeunesse avec "le coin des fraises sauvages" où l'entraînait sa cousine. Puis il évoque ses souvenirs de sa vie de médecin de campagne.

  • Jeudi 9 mai, 19h00 : Un monde parfait (Clint Eastwood, 1993 – 2h15)En 1963, deux évadés de la prison d'Huntsville, « Butch » Haynes et Terry Pugh cavalent dans le Texas après avoir enlevé un jeune garçon, Phillip, dont la maman est témoin de Jéhovah. Des liens, père-fils, vont naître entre « Butch » et l'enfant. Un groupe formé, entre autres, de Red Garnett, un Texas Ranger d'expérience et d'une jeune criminologue se lance ŕ leur poursuite.


  • Mercredi 19 juin, 19h00 : Carnets de voyage (Walter Salles, 2004 – 2h05)En 1952, deux jeunes Argentins, Alberto Granado et Ernesto Guevara, partent à la découverte de l'Amérique latine. Ils débutent leur périple sur une vieille moto baptisée "La Vigoureuse". La confrontation avec la réalité sociale et politique des différents pays visités altère la perception que les deux amis ont du continent. Cette expérience éveillera de nouvelles vocations associées à un désir de justice sociale.