Lutte contre les moustiques

Le 29 mars 2019

Lutte contre les moustiques

MODE D’EMPLOI

Les beaux jours reviennent et avec eux les activités de plein air et l’envie de profiter de son jardin, balcon ou tout simplement d’ouvrir les fenêtres. Pour que chacun puisse profiter pleinement de cette période sans les nuisances provoquées par les moustiques, qu’ils soient Tigre ou non, des solutions sont à l’étude par la Ville, la Métropole, le Département, la Région et l’EID (Etablissement Interdépartemental pour la Démoustication). En matière de traitement la difficulté réside d’une part dans la préservation des autres espèces et d’autre part dans les moyens à mobiliser. En effet, ces traitements nécessitent des passages réguliers (environ tous les quinze jours) durant toute la saison sur l’ensemble des foyers de reproduction en raison de la vitesse de ponte de l’insecte. En attendant de s’accorder sur ces actions et pour améliorer le confort de tous, la Mairie va procéder à une distribution de pièges. Le piégeage n’est pas LA solution mais vient compléter un ensemble de gestes à adopter de manière concomitante qui contribuent à lutter efficacement contre ces indésirables.

Les bons réflexes

La prévention reste un levier d’actions essentiel. Les premiers nids de reproduction sont dans nos jardins, vide-sanitaire, goutières, fosses,…autant de niches précieuses pour la ponte des larves. L’EID rappelle qu’il est donc essentiel de limiter les gîtes larvaires et de veiller à :

  • Supprimer les endroits où l’eau peut stagner (parfois quelques centilitres peuvent suffire pour qu’une femelle y dépose ses œufs) : coupelles des pots de fleurs, jeux d’enfants, mobilier extérieur, pneus usagés, encombrants..Ces récipients peuvent être également comblés par du sable.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées.
  • Couvrir les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins, etc. avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

Dans les maisons, l’installation de ventilateur et l’application de protection individuelle (demandez conseil à votre pharmacien) participent à tenir les moustiques à distance.

Le piégeage

Ces pièges consistent a attiré les femelles moustiques avec de l’eau et des signaux invitant à la ponte. Elles pénètrent dans une partie en forme d’entonnoir et vont se retrouver piégées par une surface collante. Ils peuvent être installés en extérieur ou en intérieur. La Mairie procèdera à une première distribution de pièges (1 par foyer) à compter du 15 avril 2019 à la Direction des Services Techniques, Rue Coudol. Ces pièges seront gratuits, et seront délivrés sur présentation d’un justificatif de domicile. 

Toutes ces informations seront reprises en détail sur le stand Nature en ville lors de la Fête des Jardins qui se déroulera les 13 et 14 avril Parc de l’Ermitage ou lors des Points Info Nature en ville qui se tiennent les lundi, mardi, mercredi et jeudi de 10h à midi à La Source. 

Moustique Tigre, pas de cas d’infection autochtone

Attention, tout ce qui vole n’est pas moustique et tout moustique n’est pas un moustique tigre ! De petite taille (environ 5mm), le moustique tigre se distingue des autres espèces par les zébrures qui parcourent son corps effilé. Il ne transmet que dans certains cas particuliers les maladies de la dengue, du chikungunya, et du Zika. Le moustique tigre n’est pas en lui-même, porteur de ces virus. Il ne présente un risque pour la population que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée, revenant d’un pays où sévissent ces maladies. Jusqu’à présent, aucun cas autochtone (c’est-à-dire non importé d’une zone d’endémie) n’a été signalé en Nouvelle-Aquitaine. Cependant la vigilance reste de mise, si vous pensez avoir vu un moustique tigre, vous pouvez signaler sa présence sur le portail www.signalement-moustique.fr. Message de l’Agence Régionale de Santé.