Correspondant défense

Correspondant Citoyen

Alain MARC 
Conseiller Municipal, Correspondant
Défense de la ville du Bouscat

a.marc@mairie-le-bouscat.fr

Créée en 2001, sous l’égide du délégué aux Anciens Combattants, la fonction de correspondant défense a vocation à développer le lien armée-nation et à promouvoir l’esprit de défense. Son rôle est essentiel pour associer pleinement les citoyens aux questions de défense. Acteur de la diffusion de l’esprit de défense, le correspondant défense, est l’interlocuteur privilégié des autorités civiles et militaires. Il informe sur l’actualité défense, concourt au parcours de citoyenneté et contribue au devoir de mémoire. Alain MARC, colonel de réserve de l’armée de terre et conseiller municipal, remplit cette mission auprès des Bouscatais.

Le correspondant de défense doit pouvoir apporter des informations sur les activités défense à nos concitoyens qui expriment des attentes en matière d’information sur les opérations conduites par les forces, les armées françaises sur le territoire national et à l’étranger ou encore les modalités d’accès aux emplois civils et militaires de la défense.

Les activités défense

  • Du volontariat dans les activités de défense ou dans les armées de 18 à 25 ans, expérience professionnelle rémunérée de 1 à 5 ans.
  • Des préparations militaires, de 18 à 30 ans, stages d’initiation de 1 à 4 semaines au sein des forces armées.
  • Des réserves, à partir de 18 ans, citoyennes ou opérationnelles soit 5 à 30 jours par an dédiés au renforcement des capacités militaires des forces armées.

www.defense.gouv.fr/reserves

Le correspondant défense agit en tant que relais pour comprendre le parcours de citoyenneté. Il explique l’engagement dans l’armée, les périodes d’initiation ou de perfectionnement à la défense, le volontariat et la réserve militaire constituant des activités accessibles à tous les jeunes désireux d’y prendre part.

Le parcours de citoyenneté

Le parcours de citoyenneté existe depuis la suppression du service militaire en 1997. Il comprend trois étapes successives obligatoires : l’enseignement de la Défense en classe de collège et de lycée, le recensement en mairie de résidence à partir de 16 ans et la journée Défense et Citoyenneté.

Exemple au Bouscat

  • Participation d’une classe du collège Jean Moulin au rallye annuel citoyen de la Gironde.
  • Organisation d'une journée de défense citoyenneté avec le centre du service national de Bordeaux

Le correspondant défense a un rôle pédagogique sur le devoir de mémoire.

  • L’enseignement, première étape du parcours de citoyenneté, est étroitement lié à l’histoire de notre pays, et notamment aux conflits contemporains. La sensibilisation des jeunes générations au devoir de  mémoire en constitue l’un des éléments essentiels.
  • Participation aux commémorations, organisation de visites de sites, d’expositions, de conférences, de rencontre avec des témoins, soutien aux projets pédagogiques.

Le devoir de mémoire au Bouscat
  • Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre un travail pédagogique a été mené par les collèges Jean Moulin, Ausone et l’école Lafon Féline du Bouscat qui se sont associés pour célébrer cet événement de commémoration et de mémoire : présentation des documents et objets collectés dans les familles, expositions, rencontres, prises de vues, dessins et exposés.
  • Participation d’une classe de l’école Jean Jaurès au concours national annuel des petits artistes de la mémoire
  • Organisation en mai et novembre de chaque année de conférences et expositions du souvenir.